Write ! Le traitement de texte pour les pros de l’écriture

Il y a quelques années, on a vu fleurir sur Internet une nouvelle race de traitement de texte qui se qualifie de « distraction free ». Le fait de prétendre être sans distraction, est souvent pour ce genre de logiciel une façon de vendre son côté minimaliste, ou, disons-le carrément, de vendre la pauvreté des fonctionnalités offertes.
Le logiciel Write!, Surfe sur cette vague des traitements de texte minimaliste, en ajoutant un grand nombre de fonctionnalités dédiées aux professionnels de l’écriture, mais pour une fois, voilà un challenger digne de ce nom.

Write! pour les pros

Quand je dis que Write! s’adresse aux professionnels de l’écriture, je ne parle pas de ceux qui savent joliment écrire avec de belles mises en pages, je parle de ceux dont le métier est de produire du texte, des contenus.

Et c’est sans doute l’occasion de rappeler que les professionnels de l’écriture ne font pas du tout de mise en page. Ils se concentrent en général sur ce qu’ils ont à dire, et sur l’organisation de leurs propos.

Donc ce qui est important, ce n’est pas de changer de police de caractère à tous les paragraphes, ou d’agrémenter les propos de belles images, non ce qui est important c’est de savoir où l’on en est quand on écrit et de savoir où on va.

C’est pour cela que Write! utilise par exemple une seule et même police de caractère dans tout le document. Néanmoins, on peut changer de thème grâce aux styles prédéfinis.

L’interface

Même si au premier abord l’interface du logiciel est très claire, et que l’on ne se sent pas distrait par toute les fonctions mises à notre disposition, le logiciel Write! cache bien son jeu.

En effet, à l’ouverture du logiciel il n’y a pas grand-chose à voir. On a simplement envie de commencer à écrire : ce qui, pour tout écrivain professionnel, est un véritable atout.

write01

Néanmoins, en fouinant un petit peu dans les menus, on découvre d’abord un tas de fonctionnalités dédiées au formatage du texte qui sont très faciles à appréhender, et donc à utiliser, et si on pousse le bouchon un petit peu plus loin, on remarque que cet éditeur de texte est suffisamment pointu pour pouvoir être utilisé par un large spectre d’écrivains en tout genres.

Les sessions

Les professionnels de l’écriture travaillent souvent sur des sujets différents. Ils peuvent par exemple se consacrer à l’écriture d’articles de journaux le matin, et à leur roman l’après-midi.

Le logiciel Write! Dispose d’une fonctionnalité qui permet de différencier ces sessions de travail. Chaque session peut être composée de différents documents accessibles par des onglets.

write02

Formatage du texte

Outre les fonctionnalités facilement accessibles de formatage des caractères (Gras, italic, souligné,…), il est très facile de formater des titres et des sous-titres, (comme dans une page HTML) pour structurer le document.

write03

Le système de choix de la couleur du texte est d’ailleurs un exemple du genre.

write04

Pour ceux qui ne veulent pas interrompre leur pensée pendant l’écriture, il est possible d’utiliser les fonctions de formatages « Markdown ». Il s’agit d’un ensemble de syntaxe qui permet de désigner la structure du document (Titres, sous-titres,…) en plaçant certains caractères devant ou autour des phrases.

Par exemple « h1. Titre » deviendra un titre de niveau 1 , et « h2. Sous-Titre », un titre de niveau 2.

Entourer  des mots *avec deux astérisques* mettra le texte en gras. Il existe deux standard de formatage de ce type couramment utilisés : Le Markdown, et le Textile.

L’avantage primordial de ces 2 systèmes de formatage est d’éviter d’avoir à éloigner les mains du clavier car les allez-retour d’une main entre le clavier et la souris sont très distrayants.

Correcteur

Write! dispose de multiples dictionnaires, et le correcteur orthographique propose même compléter les mots au fur et à mesure de l’écriture. Mais ce qui est très pratique c’est qu’on peut sélectionner plusieurs dictionnaires dans les préférences. Pour moi qui utilise souvent des mots Anglais au milieu de mes phrases, cela évite que la moitié du texte soit soulignée en rouge comme si j’avais fait une faute tous les 2 mots.

write05

Styles prédéfinis

Le texte peut également être formaté en utilisant des Presets, c’est-à-dire des styles prédéfinis. Il y a une douzaine de styles prédéfinis qui permettent de choisir la mise en page globale. Normalement vous devriez pouvoir trouver un style qui vous convient entre mise en page moderne et police sans-serif, en passant par quelque chose de très « newspaper » avec une font du type Times New Roman, jusqu’au style machine à écrire où tous les caractères prennent la même place (Monospaced):

write06

 

Statistiques

Write! dispose également d’une palette d’outils dédiés aux professionnels de l’écriture, comme les statistiques qui permettent de gérer la taille d’un article, ce qui est essentiel pour les journalistes qui travaillent avec des contraintes différentes tous les jours.

write07

La synchro cloud

Pour pouvoir utiliser Write! il vous faudra créer un compte utilisateur sur le site Web, ce qui vous permettra d’enregistrer automatiquement tout ce que vous écrivez dans Write! Sur le cloud, vous pourrez ainsi reprendre vos sessions de travail où que vous soyez, et quel que soit l’ordinateur que vous utilisez. Dans sa version gratuite, Write! Est tout à fait fonctionnel. Bien sûr, de la part de l’éditeur de ce logiciel, ce n’est qu’une démarche marketing de proposer une version gratuite à l’usage. Une fois que vous aurez apprécié le confort de Write! Vous serez sans doute tenté de passer à la version pro, qui, pour cinq dollars par mois, vous permettra de continuer à utiliser les sessions, les fonctionnalités de publication de documents, l’annulation illimitée, et les styles prédéfinis.

Par rapport au prix d’achat d’un logiciel du même genre, je trouve la location de la version professionnelle un peu onéreuse, mais est-ce le prix du confort ?

L’export

Écrire dans un environnement confortable c’est bien, mais généralement on n’écrit pas que pour soi. Quand on a terminé son travail il faut l’envoyer à qui de droit, et quand on est un professionnel de l’écriture on n’a pas envie de se prendre la tête avec des problèmes d’export de fichiers.
Là encore, Write! Remplit tout à fait sa tâche en proposant des exports aux formats Markdown, PDF, TXT et ODF.
Je regrette qu’il n’y ait pas d’export au format EPUB, qui est un format de publication numérique un peu plus pratique que le PDF sur les mobiles et tablettes.

Le partage

Il y a tellement de choses dans Write! que j’ai failli oublier de vous parler du partage…
En cliquant sur le nom d’un document dans la colonne de gauche, vous pouvez accéder à la fonction de partage qui permet de copier un lien vers le document visible online, et d’envoyer ce lien directement par email ou sur les réseaux sociaux.

write08

Ensuite, vous pouvez les gérer les documents partagés dans votre interface de gestion de compte sur le site de Write!

write09

Windows et Mac

Write! Est disponible en téléchargement pour Windows et pour Mac.

Faites néanmoins attention quand vous utilisez la version gratuite car elle vous offre toutes les fonctions de la version professionnelle pendant la première semaine. Donc si la version gratuite vous plaît vous serait un peu dérouté à la fin de la période d’essai.

Les Plus

  • Très agréable d’utilisation
  • De très beaux styles prédéfinis pour écrire et relire
  • Très bonne interprétation du langage Markdown (et Textile)
  • Dictionnaires et auto-complétion efficace.
  • la gestion des sessions de travail
  • Le stockage des données sur le cloud.
  • Versions Windows et Mac identiques

Les Moins

  • Il manque la possibilité de gérer la taille globale du texte
  • La sélection automatique du dictionnaire et parfois hasardeuses
  • Il y a parfois des sauts de ligne et des inter paragraphe un peu hasardeux.

Mais je pense que tous ces défauts, sont des défauts de jeunesse.

Support

À noter également que le support technique est très efficace. J’ai eu l’occasion de les contacter par email pour leur poser quelques questions sur leur logiciel, et j’ai toujours eu des réponses dans les minutes suivantes.

En conclusion

Je dirais que Write! s’adresse à ceux qui cherchent un traitement de texte polyvalent et léger, mais professionnel. J’apprécie beaucoup l’interface très « Light » de ce logiciel, mais attention, il ne s’agit que d’un logiciel de traitement de texte : ce n’est pas un logiciel de mise en page. Il est donc impossible d’insérer la moindre image au milieu du texte.

Je conclurai en disant que si vous êtes un professionnel de l’écriture, écrivain, journaliste, chroniqueur, et que vous n’avez toujours pas trouvé chaussure à votre pied, n’hésitez pas à essayer Write! , ça vaut le détour !

…oui, c’est encore un service en Anglais, mais franchement ce n’est pas un problème (et je viens d’ailleurs de prendre un compte annuel).

L’accès aux fonctionnalités de la version Pro vous couterons 5$/mois ou 50$/an.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *